LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants


ACTUALITÉS


10 raisons de nous rejoindre


Retour
09/04/2016
La vie du pôle
Local

Doctoriales 2016 : une solution innovante pour les maladies des plantes primée !


Pendant une semaine, du 5 au 9 avril 2016, 60 doctorants de La Réunion et de la zone océan Indien, de toutes les disciplines, se sont retrouvés autour du même objectif : développer l’employabilité des jeunes chercheurs.

 

Dans le cadre du concours de projets innovants, 12 équipes pluridisciplinaires se sont affrontées pour défendre leur projet devant un jury formé par Sébastien COHELEACH (Incubateur régional Réunion), Thao LANG (ABG-Intelli’agence), Kamel EL BACCOUCHE (pôle Recherche de l’Université de La Réunion), Philippe HOLSTEIN (Nexa) et Evelyne TARNUS (QUALITROPIC).

 

Les 3 projets les plus innovants et porteurs suivants ont été primés :

1er prix : le projet PhytoRespo visant à diminuer le recours aux traitements phytosanitaires de synthèse grâce à une solution numérique, destinée aux agriculteurs et aux particuliers, de diagnostic et de conseils en traitements alternatifs pour les maladies des plantes dans les zones tropicales.

2ème prix : le projet TDR+ visant à améliorer la lutte contre le paludisme, en permettant la ré-affectation des forces d’intervention anti-vectorielle sur les zones infectées grâce à la géolocalisation des personnes nouvellement atteintes.

3ème prix : le projet PETePLASTIK, un projet visant la dégradation des plastiques de type PET sur les sites d’enfouissement par une approche biotechnologique.

 

En parallèle, se déroulait la finale du concours « Ma thèse en 180 secondes », un concours permettant aux jeunes chercheurs d’apprendre à vulgariser leurs travaux de recherche.

C’est Florian GUIBBAL, doctorant au sein de l’unité de recherche DETROI (diabète athérotrombose et thérapies Réunion océan Indien), qui a remporté le 1er Prix, ainsi que le Prix de la Presse avec sa thèse intitulée « Nouveaux outils pour la détection précoce des plaques d'athérome vulnérables en imagerie TEP ». Florian GUIBBAL représentera La Réunion lors de la finale nationale à Bordeaux au mois de mai.

A ses côtés, Noëlly MADELEINE, doctorante de l’unité de recherche DSIMB (Dynamique des Structures et Interactions des Macromolécules Biologiques) a remporté le Prix du public avec sa thèse « Identification d'inhibiteurs pour l'interaction entre la glycoproteine Luthéran et la Laminime en utilisant des techniques de modélisation et de simulation moléculaire »