LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants


ACTUALITÉS


10 raisons de nous rejoindre


Retour
22/09/2016
La vie du pôle
Local

Point d'étape biomasse énergie par la SPL Energie Réunion


En tant qu’acteur important de la valorisation de la biomasse en énergie, Qualitropic a participé à la présentation d’un point d’étape sur ce thème organisé par la SPL Energie Réunion.

 

Dans le cadre de la stratégie de la Région concernant la gouvernance énergie, la SPL Energie Réunion a organisé le 22 septembre et le 6 octobre 2016, deux réunions du sous-groupe biomasse sur le thème de la valorisation de la biomasse en énergie : méthanisation et bois-énergie. L'objectif était de travailler, à l'instar de ce qui est fait dans les autres filières énergie renouvelable, sur les points suivants :

  • État des lieux de la filière et avancement vis-à-vis des objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie
     
  • Point sur les aides aux financements de projets de méthanisation
     
  • Point sur la révision des tarifs d’achat
     
  • Veille réglementaire.

 

La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) demandée dans le cadre de la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte fixe un cadre pour la mise en œuvre de la transition énergétique à La Réunion afin d’atteindre une autonomie énergétique à l’horizon 2030. Aujourd’hui, la part de production d’énergie renouvelable à La Réunion est de 36%, répartie de la manière suivante :

  • Hydraulique : 17,2% 
     
  • Bagasse : 9,3%
     
  •  Photovoltaïque, éolien et biogaz : 9,6% .

 

Concernant la filière méthanisation, à  ce  jour,  les  deux  installations  de  stockage  de  déchets non  dangereux,  Saint-Pierre  et  Sainte-Suzanne,  valorisent leur biogaz en production électrique. Grâce aux divers projets en cours de réalisation ou de réflexion, les objectifs fixés par la PPE devraient être atteints en 2018 (+2.5 MW par rapport à 2014), mais, pour atteindre le niveau de production d’énergie issue de la filière méthanisation en 2023 (+3.5 MW par rapport à 2018), de nouveaux projets devront voir le jour.

 

Pour la filière bois-énergie, l’objectif est de diminuer la part de charbon au profit de la biomasse dans la production totale des centrales bagasse-charbon. Les gisements de biomasse identifiées autres que la bagasse sont le bois d’acacia, la paille de canne à sucre, le bois de palette et les déchets verts. Dans  les  centrales  thermiques  du  Gol  et  de  Bois  Rouge,  la  part  de  biomasse  actuelle  représente  20  %  de  la production, l’objectif est d’atteindre les 30% à l’horizon 2018, puis 60 % à l’horizon 2023, en substitution du charbon. Même si quelques projets sont en cours, il y a un manque de données pour confirmer que les objectifs de la PPE seront atteints à terme.