LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants


ACTUALITÉS


10 raisons de nous rejoindre


Retour
14/06/2017
La vie du pôle
Local

5ème CPR du RITA Animal


En tant qu’acteur des Réseaux d’Innovation et de Transfert Agricole (RITA), Qualitropic a participé au 5ème comité de pilotage régional du RITA pour les filières animales, qui s’est tenu le 14 juin 2017 à la SICA REVIA.

 

Ce comité de pilotage, a été l’occasion de faire le point sur le fonctionnement de ce RITA (gouvernance, financement, réseau d’éleveurs, etc), mais aussi sur l’avancement des actions qui sont réalisées par les membres du réseau. Les résultats des deux dernières études ont notamment été présentés : la première portant sur les perspectives sur la production fourragère du département (par l’Association Réunionnaise pour le Pastoralisme), et la seconde sur l’infertilité des vaches et la mortalité des veaux.  Enfin, suite à la crise sanitaire récente liée au varroa qui a touché le secteur apicole réunionnais, l’importance du renforcement de l’épidémiosurveillance a été rappelée.