LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants


APPELS À PROJETS


10 raisons de nous rejoindre


Retour
02/05/2018

Local

Programme d'Investissements d'Avenir (PIA3) - Action : Filières - La Réunion - PIA3


Déclinaison territoriale du Programme d'investissements d’avenir (PIA), le dispositif vise le renforcement de la compétitivité des filières stratégiques. Ce dispositif, qui prend la forme d’un appel à projets, soutient leur transformation et leur structuration en contribuant au financement de moyens de production ou d’infrastructures de recherche partagés, de compétences techniques, d’outils collaboratifs mutualisés...

 

Le soutien se fait sous forme d’aides d’État (À partir de 500 000 euros) constituées de façon mixte de subventions et d’avances remboursables.

 

Il  soutient des projets démontrant un apport concret et déterminant à une filière industrielle et à sa structuration. Ils concernent notamment :

  • la création d’unités industrielles partagées permettant à des entreprises ayant une même vision du marché ; de mutualiser leurs investissements ou de bénéficier d’un accès à des moyens ouverts.
  • la mise en commun de compétences techniques permettant à des entreprises de mutualiser leurs travaux de R&D ainsi que les investissements nécessaires à la conduite des preuves de concept, des tests et de tous autres travaux ayant pour but l’optimisation de leur compétitivité.
  • la mise en place d’outils collaboratifs à vocation non technologique, assortis d’un plan d’affaires dédié, permettant aux entreprises s'inscrivant dans une stratégie d'intérêt collectif pour une filière ou le sous-secteur d'une filière de partager des données et des informations dans des domaines aussi variés que la logistique, les achats, l'informatique, l'intelligence économique, les RH, le design, le marketing, l’économie circulaire, l’écologie industrielle.

 

Les thématiques des projets doivent être en cohérence avec les axes du Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation.

 

Les domaines suivants peuvent notamment être concernés : matériaux, procédés, technologies de production en lien avec l’industrie du futur, agro-ressources (dont industries agro-alimentaires), santé incluant les biotechnologies, les technologies médicales, la e-santé, les matériaux pour la santé et la silver économie, bâtiment durable ; bâti tropical, mobilité durable, intermodalité, logistique et transports, ressources naturelles de La Réunion (amélioration durable des ressources naturelles), thématiques émergentes comme le numérique (y compris cyber-sécurité, industrie culturelle et créative, objets connectés, smart agriculture), énergie (photovoltaïque, éolien, méthanisation, hydrogène, …), tourisme, aéronautique et métiers de l'aérien, pêche et métiers de la mer.

 

Le porteur de projet doit être :

  • soit une entreprise (PME),
  • soit une structure fédérant plusieurs entreprises (fédération professionnelle, GIE, association, …),
  • soit une société d’économie mixte, sous réserve que le projet associe étroitement des entreprises à leur gouvernance et à leur financement,
  • localisé à la Réunion.

 

Il doit démontrer une capacité financière suffisante pour assurer le financement du projet présenté, dans le cadre d’un plan de financement incluant l’aide demandée au titre de l’action ainsi que les éventuels levés de fonds ou financements bancaires complémentaires. Il doit en outre démontrer, à terme, une autonomie financière vis-à-vis du soutien public.

 

Le projet doit bénéficier directement à plusieurs petites et moyennes entreprises (PME) ou entreprises de taille intermédiaire indépendantes (ETI) issues d’une même filière.

 

Il doit avoir pour objet :

 

  • soit exclusivement les travaux de structuration et d’animation d’une filière et/ou d’une plateforme,
  • soit les travaux de structuration et d’animation d’une filière et/ou d’une plateforme, incluant des travaux de R&D nécessaires au développement d’un ou plusieurs produits, procédés ou services non disponibles sur le marché et à fort contenu innovant. Le projet de R&D doit présenter un plan d’affaires crédible et viser des retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits ou services, technologiques et emplois.

 

Dans les deux cas, le modèle économique du projet doit être présenté et jugé viable.

 

Afin d’assurer une bonne articulation avec le dispositif national équivalent, le dispositif concerne uniquement les projets :

  • dont l’assiette est comprise entre 1 M€ et 4 M€,
  • pour lesquels le montant d’aides sollicité est inférieur à 2 M€.

 

Date de clôture : 30/09/2018

 

Informations : http://pia3.regionreunion.com/Accompagnement-et-transformation-des-filieres

 






© 2018 Qualitropic - Politique d'utlisation des cookies - Politique de confidentialité