LA BIOECONOMIE TROPICALE, VOUS CONNAISSEZ ?


La bioéconomie est sans doute le modèle économique de demain !

Elle regroupe les activités économiques liées à l’innovation, à la production, au développement et à l’utilisation de produits et de procédés issus du monde du vivant et renouvelables. Et tropicale, parce qu’elle est basée sur la production et l’exploitation éco-responsable de toutes les ressources et richesses, terrestres et marines, qui foisonnent sous nos latitudes.

Elle vise des marchés dans les domaines des rendements agricoles, des process industriels (agroalimentaire, environnement, énergie…), de la santé humaine et animale.

PRINCIPAUX SECTEURS

  • Canne à sucre
  • Fruits et légumes
  • Plantes aromatiques, à parfum et médicinales
  • Horticulture et autres productions végétales
  • Pêche et aquaculture
  • Elevage
  • Microalgues
  • Industrie agroalimentaire
  • Santé et Bien-être
  • Environnement

PRINCIPAUX MARCHÉS

  • Alimentation et aliments fonctionnels
  • Bioénergie
  • Biofertilisants
  • Eco-produits
  • e-santé
  • Extraits naturels tropicaux
  • Matériaux et produits bio-sourcés
  • Semences et plants


FOCUS


10 raisons de nous rejoindre


Retour
02/05/2018

Zoom sur le TCO

Crédit photo : Direction de l'Information et de la Communication du TCO

La présentation de l'activité du TCO

La communauté d’agglomération Territoire de la Côte Ouest regroupe les 5 communes de l’Ouest de La Réunion (La Possession, Le Port, Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu), sur un territoire de 53 606 hectares et une population de 215 351 habitants. Ses principales compétences sont l’environnement, les transports, l’immobilier d’entreprises et le développement économique, l’aménagement, l’habitat, l’insertion, le tourisme, le sport & la culture.

 

Les ambitions du TCO pour le territoire

L’objectif de l’intercommunalité est de favoriser un développement durable et équilibré de son territoire, grâce à l’exploitation de ses atouts et la richesse de sa diversité. Elle est dotée pour ce faire d’un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) qui veille à l’équilibre entre les espaces urbains, agricoles et naturels et valorise les pôles porteurs de développement (le cœur d’agglomération, l’Écocité, les pôles secondaires et les Hauts).
 

Le TCO porte également en partenariat avec les chambres consulaires, le Groupe d’Action Locale des Hauts de l’Ouest, baptisé TERH GAL OUEST, qui permet d’instruire les demandes de financement du dispositif LEADER. Une quarantaine de projets individuels ou collectifs ont déjà été financés.
 

Projet phare du TCO, l’Écocité ultramarine, insulaire et tropicale prône la rationalisation de l’espace par la construction d’une ville innovante, créatrice de richesses et de valeurs se développant harmonieusement dans les espaces du territoire. L’Ecocité propose de nombreux projets préfigurant la ville réunionnaise de demain, à Cambaie, au Port et à La Possession. Ces projets à long terme devront notamment permettre aux talents réunionnais d’exprimer leurs savoir-faire en matière d’aménagement et de construction durables.

 

Une structure dynamique, porteuse de projets pour le développement du territoire

Le TCO, au service des acteurs, tend à renforcer l’attractivité de son territoire au travers notamment d’équipements touristiques et portuaires et assure par ailleurs la gestion de l’offre d’accueil aux entreprises. Il gère ainsi 19 zones d’activités économiques, représentant au total 266 hectares de foncier économique, et aménage de nouvelles zones d’activités économiques, comme l’extension de la ZA Pointe des châteaux à Saint-Leu, celle de Bras Montvert à Trois-Bassins ou encore la future ZA envisagée à la Saline. Un guichet d’accueil des entreprises permet d’orienter et de suivre les attentes des entreprises, en collaboration avec les communes et les chambres consulaires.
 

Le TCO accompagne la structuration et le développement de filières stratégiques et innovantes, telles que l’économie portuaire, l’économie circulaire ou encore le développement touristique.
 

Ainsi, la Zone Arrière Portuaire (ZAP), élément majeur de la dynamique économique du Grand Port Maritime, représente la réserve foncière économique la plus importante de l’Ouest. Propriété du Département, cette centaine d’hectares est destinée en partie à l’extension de la zone portuaire et à l’accueil d’activités logistiques, industrielles et tertiaires en lien avec le pôle portuaire.
 

Autre filière porteuse pour le TCO dans le cadre de la valorisation innovante des ressources locales, l’économie circulaire a incité l’agglomération à s’engager dans une démarche d’Écologie Industrielle Territorialisée. En 2018, des actions concrètes sont prévues sur les zones d’activités du TCO, comme la mise en œuvre d’une plate-forme web, un partenariat avec la Chambre des Métiers, l’identification d’entreprises ambassadrices de la démarche, la création d’une structure d’animation ad hoc, l’organisation d’une fête des voisins au travail ou encore l’accompagnement de la filière « palettes » en se focalisant sur la collecte et les recherches de débouchés marchands.
 

Par ailleurs, soucieux d’améliorer la prévention et la gestion des déchets, le TCO loue dans la zone d’activités ÉCOPARC au Port des terrains aux entreprises qui s’intègrent dans une démarche de valorisation des déchets et de développement durable, sur des matières telles que les briques alimentaires, les pneus, les déchets industriels liquides, etc…. Territoire très attractif en termes d’hébergements et d’équipements touristiques, le TCO souhaite renforcer son leadership dans ce secteur. Ainsi, il aménage et gère des équipements et sites à vocation touristique,; il encourage le développement de la capacité hôtelière, la montée en gamme et en qualité des hébergements. Avec l’Office de Tourisme Intercommunal de l’Ouest, l’agglomération veut développer une offre adaptée et combinée pour chacune des filières touristiques.

 

L’actualité 

Le TCO travaille sur la création d’un Pôle d’aménagement et de construction durable (PACD) installé sur la commune du Port, au sein de l’Écocité. En partenariat avec l’école nationale supérieure d’architecture, l’université régionale des métiers et de l’artisanat, les représentants des entreprises du secteur et les organismes de recherche, ce projet a été retenu parmi les projets « Ville de demain » pour bénéficier de financements au titre du programme d’investissement d’avenir. Le PACD tend à servir de démonstrateur des référentiels de construction durable mais aussi de facilitateur du développement et de la diffusion de pratiques exemplaires en la matière. L’ambition est d’investir l’ensemble de la filière, depuis la conception de matériaux et techniques innovants adaptés aux climats et modèle social tropicaux, en passant par l’aménagement et la conception du bâti par les urbanistes et architectes, jusqu’à la réalisation par les entrepreneurs et artisans.






© 2018 Qualitropic - Politique d'utlisation des cookies - Politique de confidentialité